Le sac à main, un accessoire datant de l’antiquité

Publié par Jeanine Kamsu le

Le saviez-vous ?

Le sac à main accessoire féminin incontournable aujourd’hui existe depuis fort longtemps ! Oui il a d’abord été utilisé à l’antiquité par des esclaves qui transportaient les affaires de leurs maîtres.

Jusqu’au moyen âge, il s’attache à la taille des hommes comme des femmes et permet de transporter divers objets utiles tels que pièces de monnaie, clés, bijoux, nourriture. Il possédait divers noms en fonction de l'usage : bourse, escarcelle pochette, fourreau…

A la renaissance, il quitte la taille et se dissimule à présent sous les vêtements imposants ou bouffants de l’époque. On pouvait néanmoins y accéder par une fente (nos poches d'aujourd’hui).

Fin 18ème siècle, les vêtements plus fins reviennent à la mode et le sac réapparait à la taille et aux ceintures. Les plus riches pouvait se permettre de porter des chatelaines, il s’agit de chaînes maintenues à la taille sur lesquelles sont suspendus des objets pratiques ou décoratifs pour un effet plus chic. L’usage du sac à main n’est plus alors exclusivement pratique mais peut être également porté à usage décoratif. Les hommes abandonnent peu à peu l’usage des sacs à la ceinture pour ne conserver que celui des poches.

Le sac à main contemporain se développe au courant du 19ème siècle. De plus en plus, il revêt une double fonction utile et esthétique pouvant être assorti au vêtement. Il sert aussi de preuve d’appartenance sociale Cela faisait élégant d’arborer des sacs ornés de pierres perles ou broderies plus luxueuses les unes que les autres !

Au 20ème siècle, les moyens de locomotion se développent de plus en plus, les riches ne se privent pas de voyager en train ou de faire des croisières en paquebot. De nouveaux accessoires tels que les mallettes et autres bagages deviennent nécessaires. Louis Vuitton fait fortune dans la bagagerie de luxe. A cette époque, les sacs à mains s’agrandissent ou se rétrécissent au gré de la mode et des époques. Les modèles minimalistes font fureur en soirée car ils sont pratiques pour danser tout en contenant le strict nécessaire comme le poudrier ou le rouge à lèvres. La minaudière est une des versions du sac minimaliste.

Au cours des siècles, le matériau du sac à main s’est diversifié, il était composé de poil de chèvre à l’antiquité, puis constitué de toile se glissant facilement sous les vêtements à la renaissance. Par la suite, Il était fait de chaines et d’anneaux, de broderies, perles ou de ruban, cuir, tissu, simili cuir (polyuréthane ou PU)

Aujourd’hui, le sac à main est un accessoire principalement féminin. Il se veut à la fois pratique et esthétique répondant au goût de chacun. Il se porte à l’épaule, en bandoulière, à la main, en fonction de l’occasion et de l’usage que l’on veut en faire.

Finalement, le sac à main est devenu un accessoire dont il est difficile de se passer au quotidien ! L’étude de son histoire nous apprend que son usage, son matériau et ses différentes formes sont héritées de ses passages à travers le temps.


Partager ce message


Sale

Unavailable

Sold Out